L’énigme du samedi: un émissaire à la fête

On le dit émissaire,

porteur des pêchés d’Israël,

william_holman_hunt_-_the_scapegoat.1291980845.jpg

en référence à son étymologie grecque .

Il est ici à la fête,

une fête triste s’il en est,

et plus encore.

Décrit par un auteur

célébré il y a peu,

le personnage hante les mémoires

d’un pays dévasté

et les pages de son célèbre ouvrage.

Vous avez bien sûr deviné

et le nom de l’écrivain

et le titre de l’ouvrage évoqué…

tableau de the Scapegoat (Le bouc émissaire), tableau de William Holman Hunt

 

4 commentaires sur “L’énigme du samedi: un émissaire à la fête

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s