La solution: « La Terre » d’Emile Zola, ouvrage critiqué par le « Manifeste des cinq »

Facile, l’évocation de ce dernier samedi? Certes, pour Dominique Hasselmann , Jeandler ou claudialucia, la solution était évidente. Christian Bohren s’en amuse. Zazimut confirme. cjeanney arrive plus tard. Les références culturelles d’hier qui donnent sens au présent appartiennent en tout cas aux visiteurs matinaux de ce blog!

205-medium.1258221545.jpg

La Terre, roman d’Emile Zola publié en 1887 est le quinzième volume de la série des Rougon-Macquart .

la-terre.1258221072.jpg

Dès sa parution, l’ouvrage a suscité de virulentes critiques, comme en témoigne à sa sortie, l’article du Figaro rédigé par cinq jeunes romanciers et intitulé le Manifeste des cinq. Ces derniers conseillaient à Zola de consulter Charcot pour « soigner ses obsessions morbides ». Evoquer « la terre » dans un discours ou dans un roman ne manque jamais, comme on le voit, de renvoyer aux pulsions les plus archaïques.

Zola, se réclamant du naturalisme , crée le scandale en cherchant à approcher la réalité légitimée par la science.  Il admire Darwin , Claude Bernard, le philosophe Taine  et s’inspire de leurs écrits. Ainsi, dans « Le Roman expérimental » , texte théorique sur sa méthode, Zola écrit:

« La Science entre donc dans notre domaine, à nous romanciers, qui sommes à cette heure des analystes de l’homme dans son action individuelle et sociale. Nous continuons par nos observations et nos expériences, la besogne du physiologiste(..). En un mot, nous devons opérer sur les caractères, sur les passions, sur les faits humains, comme le chimiste ou le physicien opèrent sur les corps bruts, comme le physiologiste opère sur les corps vivants. »

Mais la description du monde rural choquera les contemporains de Zola. Scènes trop triviales. férocité des rapports humains…

Qu’adviendra-t-il des futurs orateurs inspirés par le thème? feront-ils peur à qui les écoute?

« La France a un lien charnel avec son agriculteur, j’ose le mot, avec sa terre. J’ai été élu pour défendre l’identité nationale française », a affirmé Nicolas Sarkozy , qui ajoute : « La France a une identité particulière. Je ne comprends pas qu’on puisse hésiter à prononcer ces mots, « identité nationale française ». La terre fait partie de cette identité nationale française. Elle est constituée notamment du rapport singulier des Français avec la terre. »

 

4 commentaires sur “La solution: « La Terre » d’Emile Zola, ouvrage critiqué par le « Manifeste des cinq »

  1. Retardataire, je le confesse. Oublieuse du passé, sûrement pas (et encore moins quand celui-ci remonte à la surface dans l’extrait de ce discours présidentiel à la manière d’une bulle dans l’eau de Vichy… )

    J'aime

  2. Quand Sarkozy exploite le thème de la Terre, ce n’est pas le thème cher à Zola, mais celui de Pétain… surtout quand c’est Henri Guaino qui prend la plume. Alors forcément, on ne peut qu’être troublé (doux euphémisme)…

    Merci pour le lien 😉

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s