L’énigme du samedi: Celui qui déchiffrait les énigmes…

On le dit laid, méprisé, sans pouvoir. Mais il parvient toujours à se tirer d’affaire grâce son habileté à déchiffrer… les énigmes!

oedipe.1220868347.jpg

En quelque sorte, il serait toujours le premier à trouver la solution de mes modestes évocations du samedi…Mais plus encore, la comédie humaine, sous sa plume, ravit même les enfants!

Sa célébrité dans notre culture contemporaine tient au talent d’un autre lui ayant « volé » le genre qu’il a inventé

voleur.1220868591.jpg

Facile!

 

Qui est-ce donc?

 

Et bien sûr qu’a-t-il inventé?

Image 1: proposée par le site de l‘académie de Versailles

 

image 2: publicité trouvée ici

17 commentaires sur “L’énigme du samedi: Celui qui déchiffrait les énigmes…

  1. J’ai pensé au Père Fourasse de Fort Boyard. (et après j’ai eu honte !)
    Après j’ai pensé à Okilélé de Claude Ponti, mais d’énigmes, il n’y avait pas. Ensuite à Hercule Poirot (qui n’est pas ce que l’on peut appeler un bellâtre), mais pas d’enfants là-dedans, ni de vol de genre…
    Je cherche, je cherche…!
    Kiki 🙂

    J'aime

  2. Je viens d’en parler à mon chat qui s’appelle Œdipe II….il est inimitable…comme Sophocle ! Et le Chat dit encore…
    qu’il ne se lasse pas de ce film « http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Main_au_collet »
    Comme je continue à chercher, je pense à Molière aussi, La Fontaine, (je ne risque pas de me mouiller) ou Esope.
    Bon WE.

    J'aime

  3. Pour moi, ile ne peut s’agir que de Vyasa, auteur légéndaire du Mahabharata. « Vieux, sale et mal vêtu, les cheveux et la barbe tressés de terre et de brindilles, il marchait silencieusement, comme si son esprit vivait en même temps dans plusieurs mondes » (J-C. Carrière).
    Bien sûr le Mahabharata peut être vu comme une « comédie humaine », même appréciée des enfants. Qu’a-t-il inventé? le genre « roman » tout simplement….

    J'aime

  4. Comme j’aurais aimé penser à Vyasa, Alain!
    Mais non, trop loin de mes références limitées! Merci d’y avoir pensé.
    Je rappelle à qui vient jouer un instant à ce jeu des évocations intuitives rebaptisées énigmes du samedi, que la culture littéraire est un plus, mais pas obligatoire, internet oblige.
    Quiconque par contre sait pianoter…sur son clavier (pas besoin d’être virtuose non plus) a de grand chance de rencontrer l’écrivain du jour.
    Pour ce qui est de l’intuition, ce samedi, c’est Sylvaine qui approche de la solution.
    Mais les propositions de Dom.A, Jeandler, Dominique Hasselmann, Nathalie, Posuto… font monter le schmilblick! Merci à eux.

    J'aime

  5. Bravo Sylvaine!
    « La Fontaine en tête de ses Fables, présente Ésope comme « difforme, laid de visage, ayant à peine figure d’homme » et presque entièrement privé de l’usage de la parole. » (Wikipedia)

    L’invention, la fable, tiens donc!

    J'aime

  6. Il s’agit d’Esope le bossu bien sûr, et ses fables que notre La Fontaine national a si bien su se réapproprier, mais sans manquer de rendre hommage à son prédécesseur, il ne faut pas le perdre de vue !

    J'aime

Répondre à Posuto Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s