la solution: Bertolt Brecht dans son « Opéra de quat’sous »…

Bien sûr, il s’agit de Bertolt Brecht!(1898-1956).

Trop facile, mon énigme du jour! Bravo à Véronique qui a trouvé en quelques minutes et à tous les amis venus un instant sur ce blog.

L’Opéra de quat’sous fut joué pour la première fois en 1928 et connut un immense succès.

opera-4sous.1204934930.jpg

Dans cette pièce musicale, à vocation politique et sociale, la personnalité du héros, le criminel Mackie le Surineur est inspirée à la fois par le Macheath de John Gay, l’histoire de Jack l’éventreur et les poèmes de François Villon. Le style défie directement le public de l’époque en ouvrant une brèche dans le quatrième mur avec ce que Brecht a appelé la distanciation. (et qu’il développera dans ses pièces ultérieures). Par exemple, des slogans sont projetés sur le mur du fond et les acteurs portent parfois des pancartes, ou sortent de la situation dramatique pour s’adresser directement au public. L’interprétation défie les notions conventionnelles de propriété aussi bien que celles du théâtre. Il pose la question rhétorique centrale, « Qui est le plus grand criminel : celui qui vole une banque ou celui qui en fonde une ? »

(d’après Wkipedia).

Mais avec le mot cercle, je pensais évidemment au « Cercle de craie caucasien » et par le tableau de Robert-Fleury Joseph Nicolas (1797 – 1890) représentant Galilée face à l’inquisition, je voulais évoquer la célèbre « Vie de Galilée » de Brecht qui nous raconte la destruction d’un certain ordre du monde et l’édification d’un autre…… en Italie, au début du XVIIe siècle,

Actuellement au TNS à Strasbourg.

tns.1204934485.jpg

Peut-on comparer l’époque de Galilée à la nôtre?

3 commentaires sur “la solution: Bertolt Brecht dans son « Opéra de quat’sous »…

  1. Religions et mentalités… (notre époque verra-t-elle renaître des combats qu’on croyait derrière nous, comme le droit à l’avortement ?…)
    Sinon, en allant sur Wikipédia chercher plus d’indices sur cette Vie de Galilée
    http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Vie_de_Galil%C3%A9e
    en en lisant « sa propre théorie sur la chute des corps », j’ai aussitôt pensé à Claude Allègre, allez savoir pourquoi ! Oh, ben si, c’est parce que juste avant ça, j’étais allée faire un tour dans l’escalier qui bibliothèque :
    http://escalbibli.blogspot.com/2008/03/suffisant-mais-pas-ncessaire.html
    Comme quoi la lecture des uns et des autres ne laisse jamais indemne !
    Merci Chantal de nous titiller l’esprit !
    Kiki 🙂

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s