Harry Potter, Le Petit Poucet et les autres: mais où sont les petites filles dans la forêt des contes?

Les jeunes héros masculins pullulent dans les contes version d’hier ou d’aujourd’hui.

Les psychologues ont beau jeu de nous affirmer qu’il s’agit, à travers la série d’épreuves rencontrées par ceux-ci, de permettre la structuration de la personnalité et l’avancée consentie jusqu’à la vie des adultes. Soit.

poucet2.1188577139.jpg

Voici ce qu’en dit le psychologue Benoît Virole (auteur de « L’enchantement Harry Potter ») interrogé par doctissimo: « Les enfants ont un besoin fondamental de rencontrer des mythes qui peuvent donner du sens au monde qui les entoure. Les messages pédagogiques ou le discours du monde adulte sont insuffisants à combler ce besoin. Or, l’histoire d’Harry Potter peut se lire comme un mythe initiatique d’un enfant confronté à la mort de ses parents et qui doit apprendre à vivre seul dans un monde clivé en deux parties antagonistes et toujours menaçant.

harry_potter.1188576611.jpg

Harry est certes doté de pouvoirs magiques, et on peut y voir là une métaphore de la toute puissance de l’enfant, mais il doit apprendre à en faire usage à bon escient. Il doit aussi affronter des monstres et des puissances destructrices qui sont les reflets de son propre monde inconscient. L’histoire d’Harry présente sous une forme narrative imaginaire des conflits internes au psychisme de chaque enfant et contribue en fin de compte à les aider à les surmonter. »

Pour Le Petit Poucet petit-poucet.1188808663.jpget plus tard son double orphelin, notre contemporain Harry Potter , admettons que l’un et l’autre s’en sortent plutôt bien. Mais qu’en est-il des filles de l’ogre file-de-logre.1188809203.jpgqui n’avaient pourtant fait aucun mal à la fratrie égarée? A quand une « Harriette Potter » d’envergure relevant pareillement le défi de la littérature enfantine?

Bref, le Petit Chaperon Rouge n’a pas fini de musarder solitaire dans le bois pour y rencontrer le loup…

 

le_petit_chaperon_rouge.1188578829.jpgAlbert Anker (1883) Biographie

A lire, sans plus tarder, l’excellent article sur Le sexisme dans les contes populaires. Très intéressant.

 

15 commentaires sur “Harry Potter, Le Petit Poucet et les autres: mais où sont les petites filles dans la forêt des contes?

  1. Il faudrait (pour retrouver le moral) se pencher sur les nouveautés des album pour enfants. Je sais qu’à « L’Ecole des Loisirs » il y a des tentatives pour aborder des sujets frontaux et échapper à certains stéréotypes (sorcières brunes et princesses blondes).
    Mais je ne suis pas sûre que ça fasse tache d’huile… snif…
    Sommes-nous toujours et définitivement coincées dans le Deuxième Sexe malgré les dénonciations de Simone ?
    Désolation.
    Kiki 🙂

    J'aime

  2. Il existe aujourd’hui un véritable marché – marketing anglo saxo oblige – entièrement dédié aux filles de 9-12 ans. Ce sont les séries : Les Ballerines, Peggy Sue, le club des baby-sitter, Cœur grenadine, Danse, Sabrina, Toi+moi= cœur, Clara et les poneys, et j’en oublie.
    Bref, s’il n’y a pas d’autres lectures en parallèle, d’ici quelques années, les éditions à l’eau de rose adultes, risquent de connaitre un essor sans précédent…

    J'aime

  3. Formatage, c’est sûr. On a du boulot, encore et encore ! les lieux communs (machistes, sexistes, etc) ont la vie dure….
    Et puis il reste l’espoir (naïf, peut-être vain, mais à pas négliger non plus) qu’on puisse prouver aux plus jeunes, parce qu’on est mère, voisine, salariée ou entrepreneuse, profe, sportive, etc, qu’il y a un salut possible pour les femmes. Même si on convainc pas les masses, on peut « jouer » autour de nous, dans notre immédiat, non ? faut pas prêcher, non, mais faire, nous-mêmes, pour prouver qu’on peut faire (et pas faire qu’attendre le prince charmant) et que le monde s’écroule pas pour autant.
    En tout cas, merci pour cette réflexion.

    J'aime

  4. Il en va de même dans le monde le l’opéra, où les héroïnes sont le plus souvent sacrifiées : Gilda, Violetta, Desdémone… En général, c’est une soprano qui chante le rôle, tandis que l’alto est plutôt la méchante… Catherine Clément a écrit là-dessus un excellent livre, intitulé je crois : « L’opéra ou la défaite des femmes ».

    J'aime

  5. Bonjour,
    si vous voulez voir des filles qui s’en sortent bien dans un conte , je vous invite à regarder les dessins animés du japonais Miyazaki : notamment le voyage de Chihiro, une sorte d »Alice au pays de merveilles avec une dimension initiatique et un graphisme à couper le souffle. Vous pourriez vous régaler….

    J'aime

  6. Bonjour Chantal,
    Il y a aussi Hermione (j’ai enfin lu, cet été, le premier tome de H.P…)
    Hermione est belle, Hermione est intelligente, Hermione raisonne avec logique, Hermione étudie avec sérieux, Hermione ne laisse pas de place au hasard, Hermione ne craint pas ce que les autres craignent, Hermione est rassurante, Hermione est lisse, Hermione est parfaite.
    Mais…
    Mais Hermione est amoureuse d’un bellâtre, professeur en toc.

    J'aime

  7. Ah! voilà bien où le bât blesse, les héroïnes féminines traditionnelles ou contemporaines ne peuvent être des exemples de réalisation positive à l’image de leur frères qui eux n’ont pas besoin d’attendre l’élue de leur coeur pour s’affirmer socialement.
    Mais n’en faisons pas une maladie. Les contes sont le reflet de ce qui sous-tend secrètement les sociétés. Et parfois!!! elles évoluent…Heureusement!
    Ce que je remets en cause, c’est l’interprétation intangible des psychologues (y compris et en particulier B Bettelheim, que j’admire par ailleurs) qui veulent à tout prix démontrer que les contes aident l’enfant à se structurer et à triompher des étapes nécessaires à son entrée dans l’âge adulte. Ils n’ont pas pensé aux petites filles qui attendront éternellement le Pince charmant ou seront égorgées par leur père!! ou rencontreront le grand méchant loup dans les immenses forêts qu’elles traversent en toute inconscience.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s