Résultat de l’énigme: Steinbeck et « Les raisins de la colère »

 

John Ernest Steinbeck (prix Nobel de Littérature en 1962), est né le 27 février 1902. Ses romans décrivent fréquemment sa Californie natale mais prennent un caractère universel dans l’expression des souffrances des plus démunis au moment de la grande dépression mondiale marquant l’entre-deux guerres.

steinbeck.1178974939.jpg

D’où vient la curieuse expression de « cochon volant » par laquelle il aimait à se désigner?

Tout au long de sa vie, John Steinbeck disait se voir comme « Pigasus » (de pig, cochon en anglais et de Pegase, le cheval ailé), c’est-à-dire, un cochon volant, « attaché à la terre mais aspirant à voler ». Elaine Steinbeck, son épouse, expliquera ce symbole dans une lettre en parlant d’une « âme lourde mais essayant de voler ».


Quel est l’ouvrage évoqué dans l’énigme?

Il s’agit bien sûr du livre « Les raisins de la colère » (1939) dont le titre fait référence à un passage de « l’Apocalypse » de Saint Jean (d’où l’illustration de l’énigme): « Et l`ange jeta sa faucille sur la terre. Et il vendangea la vigne de la terre, et jeta la vendange dans la grande cuve de la colère de Dieu. »

Le livre raconte l’odyssée d’une famille de paysans, les Joad, qui, ruinée par les tempêtes de poussière, par l’appauvrissement du sol et par la crise des années 1930, est contrainte de quitter l’Oklaoma et de venir chercher du travail en Californie. Peu à peu, affamés, traqués, exploités par les grands propriétaires, les émigrants voient la terre promise californienne se transformer en un vaste pénitencier.

(résumé d’après Wikipedia)

En 1940, lorsque le roman est adapté au cinéma, Steinbeck reçoit le Prix Pulitzer.

Il meurt le 20 décembre 1968 à New York.

L’illustration de la présentation de l’énigme:

Le thème de l’apocalypse souvent traité en art était illustré, dans la présentation de cette énigme par Dürer: « Les Quatre Cavaliers de l’Apocalypse. »

Albrecht Dürer 1471-1528) à Nuremberg est un peintre, graveur et mathématicien allemand.

Il est le troisième enfant d’Albrecht Dürer l’ancien, orfèvre,

originaire de Hongrie,

et arrivé à Nüremberg en 1455.

Un commentaire sur “Résultat de l’énigme: Steinbeck et « Les raisins de la colère »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s