L’énigme du samedi: Dans la colère et la poussière

Il se voyait en cochon volant!

 

Etrange!

 

Qui est donc ce prix Nobel

 

décrivant l’apocalypse

cavaliers-apocalypse.1219304596.jpg

 

dans la colère et la poussière?

 

Quel ouvrage en révèle l’âpreté quotidienne?

9 commentaires sur “L’énigme du samedi: Dans la colère et la poussière

  1. Il s’agit probablement de John Steinbeik et  » Les raisins de la colère  »

    Le livre raconte l’odyssée d’une famille de paysans, les Joad, qui, ruinée par les tempêtes de poussière, par l’appauvrissement du sol et par la crise des années 1930, est contrainte de quitter l’Oklahoma et de venir chercher du travail en Californie. Peu à peu, affamés, traqués, exploités par les grands propriétaires, les émigrants voient la terre promise californienne se transformer en un vaste pénitencier.

    J’ai lu ce livre il y a très longtemps et le souvenir de sa lecture est toujours présent.

    J'aime

  2. Quelle rapidité, cher Motpassant.
    Effectivement, Steinbeck fut couronné du Nobel en 1962 et se considéra toute sa vie comme un « cochon volant », Pigasus (de pig, cochon), sorte de Minotaure aérien. Les Raisins de la Colère sont sortis en 1939, en tirage fort limité avant de connaître le succés que l’on sait. Bravo!

    J'aime

  3. Impossible de vous coller à présent.
    Il va falloir que j’abandonne ma méthode de recherche immédiate sur internet!
    Bravo, oui, à notre ami Motpassant qui finit par remporter la palme d’or!
    Suivi de près par Jeandler.
    Allez, un bravo aussi à Wikipedia la tant décriée. Pourtant, comme on le voit, si pratique, et n’empêchant nullement le croisement d’informations à grapiller et vérifier sur d’autres sites.
    Le libellé de la solution un peu plus tard. Votre sagacité est si véloce que je n’ai pas encore eu le temps de l’illustrer.
    A plus tard.

    J'aime

  4. A mon tour, mais un peu tard, je propose John Steinbeck.
    Trop facile, Google a trouvé la bonne réponse illico.

    Il a aussi écrit :
    «Sous sa carapace de lâcheté, l’homme aspire à la bonté et veut être aimé. S’il prend le chemin du vice, c’est qu’il a cru prendre un raccourci qui le mènerait à l’amour.» Extrait d’ A l’est d’Eden

    Merci Chantal et à bientôt

    J'aime

  5. Pas le temps de dire ouf, … et plus de salut pour les lève-tard … !
    N’empêche que, à l’heure qu’il est, la recherche sur Google ne manque pas de piquant : « cochon volant »+ »prix nobel » envoie en 2è position sur le blog « Ecritures du monde », bien devant Wikipédia et autres sources savantes !
    L’histoire de l’oeuf ou de la poule … ou de l’information qui devance l’information.

    J'aime

  6. Bravo à Motpassant, nous nous inclinons devant cette rapidité. Une très belle illustration de Chantal (enfin, belle et effrayante).
    Mais je m’inquiète : « Il va falloir que j’abandonne ma méthode de recherche immédiate sur internet! »
    Ce qui veut dire qu’à l’avenir nous ne pourrons compter que sur nos cerveaux ?!?!
    Gasp.
    On fera ce qu’on pourra… 🙂
    Kiki

    J'aime

  7. Et moi aussi, je ferai ce que je pourrai.
    Vous imaginez, si à peine écrite, mon énigme trouve solution sur Google et que je devance wikipedia….Marilène a beau nous dire qu’elle se lève tard, quel scoop!
    Pourtant ce cochon volant me paraissait bien énigmatique!
    Pour l’illustration, commentaire et origine (toujours en gardant le sourire) dans la solution…
    Merci de l’avoir remarquée Posuto.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s