La réponse à l’énigme :Que partage la lettre A avec la ville de Turin ?

Réponse: Le taureau.

En effet, pour Turin, les premières traces de l’agglomération subalpine installée sur les rives du Pô remontent à l’année 218 avant Jésus-Christ au moment où Hannibal assiége et détruit l’habitat des Taurini, une ville appelée Taurasia en raisondu culte que rendaient ses habitants au Taureau, symbole du dieu Api. L’étude d’anciens documents montre q’une petite cité réapparaît en l’an 29 avant J-C sous le nom d’Augusta Taurinorum. Il s’agit d’une colonie fondée par Auguste avec un plan en damier, origine de l’actuel quadrillage, avec ses rues parallèles et perpendiculaires.

Quant à la lettre A, suivons le guide :

http://classes.brf.fr.dossier/atelier/indexbis.htm

 
Au commencement était donc le bœuf ou le taureau. Le bœuf avait une grande importance dans une civilisation rurale : force motrice, symbole d’énergie.
Chez les Egyptiens, le hiéroglyphe du taureau est un  » déterminatif  » permettant de préciser que le signe précédent désigne du bétail. Le taureau est alors dessiné sur pieds.Chez les Phéniciens, le aleph ne représente plus qu’une image stylisée de la tête du taureau avec quelques variantes :
  Parallèlement, au moment où l’image se réduit, elle se met à représenter au-delà du taureau, tout ce qu’il symbolise : force, énergie, vigueur.La troisième phase aboutit à la disparition de l’image figurative. La tête devient un simple trait sur lequel reposent les cornes :
Le signe à l’étape suivante tourne à 90° et les cornes traversent la tête :
C’est le retournement complet de cette forme qui donnera le alpha grec, d’où provient le  » A  » de notre alphabet :

9 commentaires sur “La réponse à l’énigme :Que partage la lettre A avec la ville de Turin ?

  1. Bravo pour ce remue-méninge(s)! Très intéressant.
    Avec mon histoire de typographie, il me suffisait de prendre l’alphabet par le début et de tenir la bête par les cornes.
    Bonsoir et merci pour cette charmante histoire .
    Au bêta, maintenant?

    J'aime

  2. Geniale cette histoire. moi, je suis taureau, né en mai. dans l’Antiquité égyptienne, il existait plusieurs taureaux vivants considérés comme sacrés. Ils étaient l’incarnation de la puissance divine sur terre (le bâ). Pour chaque dieu qu’ils incarnaient, un seul taureau était vénéré à la fois.

    J'aime

  3. Même la Nouvelle Zélande a essayé de trouver la solution de l’énigme avec la présence de Kirk qui partage lui-même le taureau avec Turin et la lettre A !
    C’était donc une énigme en boucle, surtout si on poursuit du bêta..jusqu’à l’oméga, comme le suggère Jeandler…avec son excellent mot de la fin!

    J'aime

  4. Merci François, mais non, ce n’était pas impossible à dénouer si en s’interrogeant sur la lettre A, on pensait à l’alphabet (assez simple jusque là), et ensuite à l’histoire de l’alphabet et à celle de la lettre A, etc….quelques clics.

    J'aime

  5. Pour compléter pourriez vous donner l’auteur ou la source de la magnifique initiale du XVIe siècle que vous proposez? je crois reconnaître un graveur allemand ou hollandais mais sans arriver à l’identifier…
    Merci

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s