Quand la Chine s’éveille

Voilà, ce qu’écrit un polymorphe et facétieux interlocuteur depuis la Chine :

« Alors!

Pourquoi parlez-vous des ‘cafés du monde’. alors qu’en Chine nous avons des maisons de thé qui rassemblent autant d’âmes variables que vos cafés en Europe! »

Xie Guang Jie

Tant mieux ! Tant mieux ! Qu’on nous raconte un peu des histoires du bout du monde….des histoires de maisons de thé.

Il s’agit sans nul doute, derrière le nom d’emprunt (mais je peux me tromper), de notre ami Graham Sage qui par ailleurs a laissé sa signature ce même jour dans les commentaires à certains articles.

Graham Sage est écrivain. De nationalité anglaise, il partage son temps entre la Chine, Singapour et la France. Entre fantastique et réalité il nous conduit à travers roman « Blue dendelions » et nouvelles (non encore traduits en français), dans l’atmosphère étrange d’ancestrales pratiques tibétaines, ou dans le quotidien mystérieux de petites villes de la Chine d’aujourd’hui. Il est aussi photographe et les visages d’hommes et de femmes qu’il a apprivoisés le temps d’un cliché racontent tout de leur propre histoire, sinon de l’histoire du monde.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s