Du silence des blogs

Le silence du blog :

A tous les sympathisants de ce blog,

lecteurs, semblables et frères souvent silencieux ou préférant l’antique conversation téléphonique

voire le déjà vieux courriel,

je veux dire qu’après tout,

Idées:

il est vraiment intéressant de noter que les idées continuent à s’échanger, mais en périphérie. C’est-à-dire hors blog!!!

Au moins on évite les délires, le ton caricatural, elliptique et branché. Pas de surenchères dans la formulation. Pas de côté clinquant, ni m’as-tu vu;

Je reconnais bien là les artisans de l’ombre que sont les écrivants engagés et sincères rencontrés partout où se déroule l’atelier d’écriture.

Blog, papier glacé:

C’est vrai. Il y a dans l’utilisation du blog quelque chose qui rappelle le papier glacé. Présentation immédiate. Formatage obligé mais si efficace. Paralysant et grisant. Grisant et paralysant. Oser. D’autres le font bien.

Commentaires:

Et que devient le commentaire ? Qui le lit ? Des gens inconnus ? Des gens qui peut-être reconnaîtront la signature ? Qui feront fi de la discrétion ? Du reste, est-ce que le propos aura l’air intelligent ? Oser.
Ego de l’animateur :

Pour l’animateur, ce n’est pas plus simple. Un peu plus d’entrée dans le côté anecdotique, dans la présentation de l’ego, voilà qui pourrait pimenter le débat! Mais non. Ce n’est pas prévu. Tenons-nous en à l’échange prévu autour du désir d’écriture et si possible de telle manière à éviter l’indigestion des pages trop denses, trop bien remplies, trop exhaustives.

Blog, nouvel outil :

Bien sûr, le blog n’est que ce qu’on en fait.

Si l’on veut écrire et rencontrer l’écho de sa propre parole, c’est peut-être un des chemins. Le prendre un moment pour voir.

….la prochaine fois, nous parlerons de la Nouvelle, en tant que genre littéraire.

Un commentaire sur “Du silence des blogs

  1. Je crois que je vais finir par vous envoyer un très court message, car j’ai pensé à vous, ces deux derniers jours. Vous voulez que l’on vous parle des cafés extraordinaires, et bien je crois que ça va finir par m’inspirer. MAis auparavant, je vais vérifier que ces quelques mots vont bien arriver à destination.
    Vite Chantal, dites-moi si je suis sur la bonne voie?
    Claude

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s