Claude s’en est allée: les fées hélas, un jour, nous quittent…

Claude Braillard 2006

Claude s’en est allée.

Juste un instant

 mais pour toujours.

Hélas, les fées aussi,  un jour, nous quittent!

Quand elle foulait l’herbe menue de son jardin, à Saint-Maurice,

quand elle rêvait dans son hamac,

quand elle parlait aux fleurs de l’été triomphant,

quand elle chantait à voix légère

au coeur de sa Chartreuse au nom si bien nommé,

quand elle filait le fil des jours

tissant les riens, ces petits riens

qui font le bonheur de nos vies,

l’araignée tombée du plafond, le nuage, l’étincelle,

quand elle appelait à rescousse

Katherine Mansfield, l’autre amie-fée,

déjà précédant son passage,

quand elle était tout près de nous,

enfant pour toujours proche

d’autres enfants,

des siens,

de ses petites filles adorées

quand elle écoutait la musique

et la faisait vivre en riant

d’être complice

des musiciens, ses grands amis

quand elle s’avançait plus tard

appuyée au bras de Bernard…

La fée, Claude, s’en est allée

pour un instant

mais pour toujours

trop légère pour que nous retenions

son départ qui nous fait pleurer.

Mais il ne faut pas. Son image réapparait, mystérieuse et si belle, là, sous le pinceau de Bernard,Claude tableau de Pierrottet

ici, joyeuse, dans la ferveur des choristes de la  Chartreuse de Bonlieu, dirigée par Jean-Paul,

là encore, autour de la maison de poupée de Saint-Maurice,

et encore là, évidemment, en secret, dans le coeur de tous ceux qu’elle  a profondément aimés, et bien sûr au creux de ses poèmes, trésors infimes, petits cailloux précieux, laissés sur son passage, pour que les ramassant, nous respirions encore le parfum de sa foulée légère, même au delà de l’épreuve.

Claude, en ce jour, s’en est allée. Les fées, hélas, nous quittent aussi.

Claude Braillard s’est éteinte le 7 Janvier. Une cérémonie d’adieu, où chantera pour elle la Chartreuse de Bonlieu, dirigée par Jean-Paul Montagnier, se déroulera samedi matin 11 janvier, à 10 h 30, à l’église de Cordeliers de Lons le Saunier.

Photo de Guy Serrière

Tableau de Pierrottet, alias Bernard Braillard

 

2 commentaires sur “Claude s’en est allée: les fées hélas, un jour, nous quittent…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s