L’énigme du samedi: Elle logeait parfois chez un prince…

Quand nous ne lui  prêtions pas l’oreille,

elle s’en allait

loger chez un prince!

L’auteur dont je parle aujourd’hui

savait l’en déloger

pour nous traduire

son vagabondage sémantique.

Quel est donc cet auteur

et quel est l’ouvrage évoqué dans ce billet?

Le tableau représentant le château du prince est emprunté ici

5 commentaires sur “L’énigme du samedi: Elle logeait parfois chez un prince…

  1. Pour l’anecdote.
    En 1975, Marguerite Yourcenar publie un « Chenonceaux », guide du château. Or, depuis Louise Dupin, l’orthographe « Chenonceaux » avec X est réservée à la localité. Le château lui, s’écrivant « Chenonceau »…

    J'aime

  2. Autre ombre hantant Chenonceau : Jean-Jacques Rousseau. Il fut un peu le « nègre » de Louise Dupin (dont il était secrétaire) pour la rédaction d’un ouvrage féministe : « Sur l’égalité des hommes et des femmes » (non publié).
    Mais encore précepteur du fils de Mme Dupin, Rousseau écrivit pour celui-ci son « Emile »…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s