L’énigme du samedi: Deux n’en font qu’un pour conter l’épopée populaire

Deux n’en font qu’un

pour raconter

l’histoire de ce simple soldat

et l’épopée d’une armée

décimée.

De quel ouvrage s’agit-il?

Qui l’a écrit?

6 commentaires sur “L’énigme du samedi: Deux n’en font qu’un pour conter l’épopée populaire

  1. Extrait :
    – « C’est à Francfort que j’appris à connaître la vie militaire. Jusque-là je n’avais été qu’un simple conscrit ; alors je devins un soldat. Et je ne parle pas ici de l’exercice, non ! La manière de faire tête droite et tête gauche, d’emboîter le pas, de lever la main à la hauteur de la première ou de la deuxième capucine pour charger le fusil, d’ajuster et de relever l’arme au commandement, c’est l’affaire d’un ou deux mois avec de la bonne volonté. Mais j’appris la discipline, à savoir : que le caporal a toujours raison lorsqu’il parle au soldat, le sergent lorsqu’il parle au caporal, le sergent-major lorsqu’il parle au sergent, le sous-lieutenant au sergent-major, ainsi de suite jusqu’au maréchal de France, – quand ils diraient que deux et deux font cinq ou que la lune brille en plein midi. »

    J'aime

  2. ah je me disais bien… cette énigme du samedi allait être là, mais zut, trop tard. Jeandler a probablement donné la bonne réponse. Mopi, j’allais venir avec l’histoire du soldat de Ramuz, musique de Stravinsky (remarquez, ils sont deux aussi… mais ce ne doit pas être ça). Bon week end.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s