L’énigme du samedi: tout commence au coeur de la forêt…

C’est vrai,

la nature est un temple.

Le poète l’a dit souvent.

Ces forêts au printemps

la-frasnee.1274473641.jpg

parcourues de ruisseaux secrets

que l’on suit

à la recherche de branches indéchiffrables,

ces forêts  attirent

et gardent

et guident

le voyageur étonné.

De quelle forêt s’agit-il?

Qui a écrit l’ouvrage où elle est évoquée ?

Photo de Guy Serrière: Forêt jurasienne au printemps

15 commentaires sur “L’énigme du samedi: tout commence au coeur de la forêt…

  1. je vais donner une réponse qui n’est hélas certainement pas la réponse attendue, mais pour moi, l’évocation du mot de « forêt » en littérature me conduit directement à un écrivain japonais que j’admire particulièrement, qui est Kenzaburo Oé, auteur de nombreux romans et récits où la forêt joue un rôle centrale, dont « M/T ou l’histoire des merveilles de la forêt ».

    J'aime

  2. La nature est un temple où de vivants piliers
    Laissent parfois sortir de confuses paroles;
    L’homme y passe à travers des forêts de symboles
    Qui l’observent avec des regards familiers.

    le mythe de la forêt vierge…

    J'aime

  3. j’ai une autre réponse à soumettre… car peut-être Chantal lit-elle ses commentaires, notamment celui où j’évoquais Aragon…
    le forêt serait, en ce cas, celle de Brocéliande, à laquelle le grand poète a consacré justement un poème, pendant les années de guerre.

    J'aime

  4. Mais bien sûr que je lis les commentaires (lorsque je ne suis pas par monts et par vaux)! Et je me dis que comme toujours les suggestions constituent des solutions plausibles et alléchantes. Belle occasion de découvrir Kenzaburo Oé, par exemple ou « Le balcon en forêt » de Julien Gracq. Mais peut-être faut-il donner plus d’attention à ces branches recherchées au coeur de la forêt…

    J'aime

  5. J’ai pensé moi aussi à Lancelot du Lac de Chrétien de Troyes et la forêt de Brocéliande?
    Ou la forêt des Ents de la Terre du Milieu de Tolkien (Bilbo ou Le seigneur des anneaux?)

    La forêt perdue de Génevoix… ce dernier sans conviction.

    J'aime

  6. Ah! Tant mieux! Un point pour moi, pour une fois! Personne n’est allé à la recherche des branches…comme Dante dans la forêt de « La divine comédie »qui le guidera (sous la houlette de Virgile) jusqu’à l’unique sortie donnant sur l’enfer….. Mais, je le répète, les solutions proposées sont autant de suggestions de lectures passionnantes…Merci à tous.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s