L’énigme du samedi: le désespoir et l’impatience

Il a devancé ses amis.

Je suis trop impatient,

leur dit-il, dans son dernier message.

caillebotte_-_le_pont_de_leurope.1263491426.jpg

Et il quitte ce monde, désespéré,

lui qui avait cru

en la force salvatrice d’une culture européenne…

Qui est cet écrivain?

Quel est le nom de son dernier ouvrage?

Illustration: « Le pont de l’Europe », Gustave Caillebotte, 1876

4 commentaires sur “L’énigme du samedi: le désespoir et l’impatience

  1. je pensais à Romain Gary, Vie et mort d’Emile Ajar. Mais Jeandler a sans doute raison (puisque tout le monde le dit 🙂 et surtout l’illustration est plus congruente et enfin Gary n’était pas un pro européen, encore que, sa mère avait une confiance absolue en la France où elle était venue s’établir avec son garçon-roi

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s