L’énigme du samedi: Ce mur qui lui apparut…

Ce mur qui lui apparut,

est-ce celui de Berlin

berlin_wall_piece_with_certificat.1257517587.jpg

aujourd’hui effondré?

Ou cet autre encore,

solidement ancré

dans la honte de son érection?

mur_separation_jerusalem_est.1257517424.jpg

Vision prémonitoire du mur, des murs

d’hier, d’aujourd’hui et de ceux à venir…

De quel mur s’agit-il ici?

Qui le voit surgir?

Dans quel oeuvre?

13 commentaires sur “L’énigme du samedi: Ce mur qui lui apparut…

  1. Peut être « le mur invisible » de Marlen Haushofer? Notez que je ne connaissais pas ce matin mais qu’amusée par l’envie de répondre, j’ai fait une recherche sur « mur dans la littérature », alors que je voulais jouer avec vous, mon ordinateur a planté. Du coup, moi aussi, c’est à dire que dans ce que j’avais lu, j’avais retenu ce titre. J’ai donc tenté d’aller dans la librairie de quartier qui n’en avait pas, dans une deuxième non plus, dans la troisième il m’a été répondu que « pensez donc, on peut vous le commander mais en format poche ça date de 92 quasiment 20ans, on ne l’a pas en stock! », je suis ressortie en me demandant quel sort attendais des plus anciens! Bon eh bien comme je m’étais mis en tête de l’avoir, j’ai pris le bus pour aller dans un grand V, cela m’a pris moins d’une seconde pour m’en emparer.

    Il ne répond peut être pas à votre énigme mais au moins elle m’aura fait découvrir un livre que je ne connaissais pas.

    Le plus amusant est que je le lirais le week end prochain. Parce que j’ai à finir « l’ombre du vent » de Zafon et que j’ai occupé mon après midi à lire un autre petit roman tout à fait adapté à un samedi après midi de novembre.

    :-))

    J'aime

  2. Si personne n’a encore pianoté la référence à l’évocation de ce jour, je suis ravie par les propositions des uns et des autres. Mais plus encore par le titre de Zazimut!!! Voilà un ouvrage lu il y a des années à Vienne et impossible de me remémorer et le titre et son auteur. Car ce livre est vraiment un petit chef d’oeuvre. Quelle injuste amnésie heureusement guérie par l’interactivité de la toile. Un grand merci.
    Et bien sûr, le nom de « ce mur qui lui apparut »…demain matin!

    J'aime

  3. Au dessus de la mêlée, de Romain Rolland

    « Le devoir est de construire, plus large et plus haute, dominant l’injustice et les haines des nations, l’enceinte de la ville où doivent s’assembler les âmes fraternelles et libres du monde entier. »

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s