L’énigme du samedi: reconnaissance d’un sommet littéraire

Sa manière d’utiliser les pronoms

vertigineuse distanciation,

montblanc2c.1233375771.jpg

lui fait concilier tradition culturelle

et modernité langagière.

Son ouvrage qui atteint des hauteurs inaccessibles

a fait grimper son éditeur au sommet de la reconnaissance.

Bien sûr

vous avez deviné

et l’auteur

et l’ouvrage en question

12 commentaires sur “L’énigme du samedi: reconnaissance d’un sommet littéraire

  1. Ché pas pourquoi mais j’ai comme l’intuition que « hauteurs inaccessibles » évoquées sont une image destinée à nous promener un peu, et qu’il ne faut pas chercher du côté de la montagne.
    Bon,cela dit, mais je n’ai pas d’oeuvre à proposer. En associant écrivain et pronom dans un moteur de recherche, je suis arrivée sur des auteurs : Flaubert et Sartre mais là, je crains le hors sujet. Je laisse donc la main…

    J'aime

  2. Les pronostics sont très ouverts! Il y a tant de sommets à conquérir: on part, certes, et ne sait quand on arrivera; on va, on vient, il erre, elle se perd, et quand l’un s’essouffle, l’autre soupire, mais personne ne décroche et lui brode.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s