L’énigme du samedi: sur les pas de celui qui raconte l’envoûtement d’un monde…

John le Carré lui doit une partie de sa notoriété.

le-carre.1231574678.jpg

Pour être révolu, le monde qu’il a dépeint dans ce recueil,

n’en garde pas moins, aujourd’hui,

sa capacité d’envoûtement

et quelques souvenirs de l’arrogance des maîtres de l’époque.

Quel est l’ecrivain évoqué?

De quel recueil s’agit-il?

9 commentaires sur “L’énigme du samedi: sur les pas de celui qui raconte l’envoûtement d’un monde…

  1. Je pense à Graham Greene, auteur de nombreux livres d’espionnage dont:
    « L’agent secret », »Notre agent à la Havane »,et surtout » Le Troisième homme » porté à l’écran par Carol Reed avec Orson Welles et Joseph Cotten.

    J'aime

  2. Ah, le grand Retour de l’énigme du samedi, quel bonheur !
    Bon, je ne vais pas trop faire avancer le schmilblick aujourd’hui étant donné que je ne suis pas une grande amatrice de polars et histoires d’espionnage.
    Un moteur de recherche m’a suggéré Donald Westlake… mais je crois que je vais passer mon tour…

    J'aime

  3. ah oui, l’énigme du samedi est de retour. chic!
    je dirais: étant donné que John le Carré a reçu le prix Edgar Poe et que Edgar Poe est, à n’en pas douter un écrivain doté d’une grande capacité d’envoutement, bien que décrivant un monde ancien, je répondrais donc: Edgar Poe, le recueil étant celui des « Histoires Extraordinaires » bien entendu!

    J'aime

  4. Je pense à Joseph Conrad (« The secret agent ») entre autres.
    Et longue, très longue vie à John Le Carré dont je me délecte.
    En ce moment « Absolute friends » qui est un retour sur la guerre froide,
    précédé et suivi de ce qui se passe actuellement.

    J'aime

  5. Stephan Zweig le joueur d’échec ?… (rhô, Kiki, t’en rates pas une ! Tout ça pour participer à l’énigme du samedi ? rhôôô…)
    N’étant pas très connaisseuse en la matière, j’ai joué la technique d’une idée chasse l’autre, et de fil en aiguille voilà ma réponse (on a de la chance que je ne sois pas arrivée jusqu’à « Martine fait du ski » !).

    J'aime

  6. Merci a tous pour ces suggestions et echanges qui nous font retrouver et redecouvrir nos anciens livres de poche…
    C’est Claudilucia qui a trouve la premiere le nom de Somerset Maugham. ‘Le sortilege malais’ que je voulais evoquer est un bijou d’ecriture de nouvelles. A conseiller a tous les amateurs desirant s’essayer a ce genre litteraire.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s