l’énigme du samedi: un théâtre facile, satire de la bourgeoisie du second Empire?

Les intellectuels boudent

son théâtre. Drôle. Trop drôle.

Drôle ou déjà annonciateur de l’absurde?

poivrot-2.1204302929.jpg

Du fait divers transposé

à l’angoisse de gestes amnésiques,

Kafka est son double dans le trouble

du petit matin.

Avez-vous une idée

du nom de ce célèbre auteur?

image empruntée à Doctissimo

Rv aussi sur le site de l’Assiette au beurre.

6 commentaires sur “l’énigme du samedi: un théâtre facile, satire de la bourgeoisie du second Empire?

  1. La période évoquée et les expressions « Les intellectuels boudent » et « Trop drôle » me mettent la puce à l’oreille… S’agit-il de l’auteur du fil à la patte?

    J'aime

  2. Je pense à « l’affaire de la rue Lourcine » de Labiche, où un homme semble avoir tout oublié de ses agissements nocturnes, et imagine, en rassemblant des indices, qu’il a commis un meurtre. D’ailleurs, il dit « Ah ! je ne veux plus tuer de charbonnière, c’est trop salissant ! »
    Hum ?
    Kiki 🙂
    (ce serait trop drôle que je trouve avant l’arrivée d’RV, ha ha, ma supériorité à son endroit serait éclatante, et toc )

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s