La solution de l’énigme: Romain Rolland, dans Jean Christophe et Colas Breugnon

Il est presque incroyable que « Jean Christophe » ou « Colas Breugnon » (le héros de la fresque bourguignonne évoqué dans l’énigme), soient aujourd’hui des livres oubliés, pratiquement impossibles à dénicher…

Leur auteur, Romain Rolland , est né à Clamecy (Nièvre) en janvier 1886 et mort à Vézelay le 30 décembre 1944. Il a reçu en 1916 le Prix Nobel de littérature pour son œuvre majeure, Jean-Christophe.

Romain Rolland voulait croire en la rencontre des esprits libres contre la barbarie et était sans doute, à l’époque, l’un des plus fervents soutiens de la Société des Nations.

romain_rolland_and_gandhi.1189672631.jpg

(Romain Rolland et Gandhi en 1931)

La série d’articles qu’il a écrits en Suisse au début de la première guerre mondiale, réunis sous le titre célèbre de « Au-dessus de la mêlée »(évoqué dans le libellé de l’énigme), lui vaut son Prix Nobel de littérature ainsi que les dix volumes de son « Jean-Christophe ». L’Europe qui meurt quand ses citoyens s’y entre-déchirent, est pour Romain Rolland plus qu’un espace de vie, mais une cité de l’Exigence morale et spirituelle:

« Le devoir, écrit-il, est de construire, plus large et plus haute, dominant l’injustice et les haines des nations, l’enceinte de la ville où doivent s’assembler les âmes fraternelles et libres du monde entier. »

(librement emprunté à Wikipedia).

Aussi, faut-il redécouvrir Romain Rolland, cet intellectuel brillant et sensible, au-delà des stéréotypes et des malentendus. Bien difficile la position d’un pacifiste convaincu au coeur de cette époque troublée.

Il faut relire « Jean Christophe »: observer l’enfant pauvre d’Outre-Rhin découvrant la musique au bord du fleuve mythique qui sépare deux peuples meurtris, revivre la scène des pommes de terre partagées, éprouver à nouveau les amitiés et les amours naissantes, puis retrouver l’ombre de Beethoven, immense et fraternelle, pour s’emplir les poumons de cet Hymne à la joie pressenti et présent. Comme la prémonition des réconciliations futures dans une Europe apaisée.

mittkohl.1189672499.gif

L’une des images fortes de la construction européenne a été prise à Verdun, le 22 septembre 1984. On y voit le Président de la République française, François Mitterrand, et le Chancelier fédéral allemand, Helmut Kohl, main dans la main, se recueillant devant des tombes de soldats français et allemands victimes de cette bataille de la Première Guerre mondiale qui fit près d’un million de morts. C’était réaffirmer la réconciliation entre la France et l’Allemagne comme pierre angulaire de la construction de l’Europe.

(référence: université de Genève )

11 commentaires sur “La solution de l’énigme: Romain Rolland, dans Jean Christophe et Colas Breugnon

  1. Se pourrait-il que, à l’insu de Chantal dans un univers presque parallèle, il se pourrait qu’une deuxième réponse à l’énigme existe?

    Et si l’on faisait, ce soir-même, un détour par le Stadium de Toulouse?
    Et si l’on regardait « audessus de la mêlée » d’une petite trentaine de jambes poilues et viriles?
    Qui verrait-on?

    M. Rolland, Alain Rolland, arbitre de la rencontre France-Namibie, et qui, en tant qu’arbitre, se doit certainement de dominer « l’injustice et les haines des nations » (librement emprunté à Chantal)…

    Se pourrait-il finalement, que Chantal soit bien plus sportive qu’elle ne s’accorde à nous l’accorder?

    Quel coup de maitre!

    J'aime

  2. Ce livre – Jean Christophe de Romain Rolland (ça fait passablement aristo !) -, je me souviens en avoir lu des extraits en classe de CM2 (pour moi, début des sixties). Son parfum est encore présent dans la splendeur de ses nuances éclectiques. Vive l’aromasémiotique !

    J'aime

  3. Je me souviens, à mon tour, de l’enthousiasme du Père supérieur de notre collège privé (et oui…) lorsqu’il nous recommandait (mezza voce toutefois…) cette lecture, bien qu’elle ne fût pas au programme, loin de là. Je ne l’avais pas suivi.
    Dans ses envolées d’extase contenue, croiriez-vous qu’il nous parlait également de Roblès, Camus, voire Sartre, autrement dit le Diable?
    (ça n’a rien à voir mais c’est pour situer) Là, j’y prêtai une oreille plus attentive, mais la hiérarchie, probablement alarmée par des parents scrupuleux, mit fin à de si délétères conseils!
    Cette époque est déjà lointaine, merci donc pour cette piqûre de rappel.

    J'aime

  4. Etonnant de revoir cette photo de Mitterrand et Kohl, main dans la main. Ca nous change des bises de Nicolas sur le visage d’Angela, et de sa manière familière de prendre tous les grands de ce monde par l’épaule (comme pour se hisser à leur stature).

    Une image qui n’est vraiment pas politiquement correcte, à l’heure où l’on dit pis que pendre d’un passé dont la « tabula rasa » est en cours.

    J'aime

  5. quel plaisir de lire cet article dédié à Romain Rolland.
    Jean Christophe fut un des livres préférés de mon adolescence.

    Et quand mon deuxième fils est né et que je lui ai donné le prénom de Romain c’était aussi en hommage à Romain Rolland, homme éclairé, pacifiste

    merci de votre com chez moi;

    d’une écriture à une autre je me permets de vous signaler mon autre blog:
    http://celestissima.eu.org/
    où je publie des nouvelles, inspirées de mes voyages en Inde.

    J'aime

  6. Quelques erreurs dans cet articles: RR n’a pas eu le prix Nobel de Littérature grâce à « Au-dessus de la Mêlée »; « Jean-Christophe » vient d’être réédité et « Colas Breugnon » se trouve partout chez les bouquinistes…mais c’est sympa de parler de ce grand écrivain qui ne mérite pas l’oubli dans lequel il est tombé.
    Un de plus : avec Nizan, J.R Bloch, mais aussi Jules Romain, Duhamel…
    Pôvres de nous…
    Kohl et Mitterand : photo tjrs très émouvante et bien en rapport avec le message de Romain Rolland.

    J'aime

  7. Vous avez raison. Ma phrase relatant le Prix Nobel est ambiguë. La réputation de pacifiste de Romain Rolland lui vaut effectivement d’être nobélisable et c’est après la publication de « Jean-Christophe » que me prix lui est décerné.
    Tant mieux que l’ouvrage soit à présent réédité.
    Merci pour votre commentaire.

    J'aime

  8. bonjour tout j’ai pas trouver La solution de l’énigme: Romain Rolland, dans Jean Christophe et Colas Breugnon
    sur l’internet je veux lire ca.envoyez moi merci

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s