chronique d’un atelier(4): »Le voyageur immobile » par Claude Braillard

Empreintes gigantesques au coeur du poème de Claude Braillard…évocation minuscule en lettres majuscules!dinosaure-ain.1186641962.jpg

Le voyageur immobile

 

 

Il voulait encore vagabonder

Et courir les mondes

Mon beau Dinosaure,

Mais dans le rocher

Son pied s’est posé,

Et l’on ne connaît plus de lui

Qu’une empreinte géante

Ultime vision d’une vie évanouie

C.B. 20 Juin 2007

Photo empruntée à C. Frankel.

Empreintes de dinosaure! Dans le Jura, près de Coisia. Vallée de l’Ain.

 

http://www.futura-sciences.com

http://gite.jura.free.fr/coisia/dinosaures-coisia-jura.htm

 

3 commentaires sur “chronique d’un atelier(4): »Le voyageur immobile » par Claude Braillard

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s