L’énigme du samedi: l’homme qui arrivait à pied

Harcelé par ses créanciers,marcheur.1174080848.jpg

il arrivait à pied

jusqu’à ce village qu’appréciera plus tard, un artiste venu du Nouveau Monde.

Bien à l’abri dans ce refuge, il pouvait écrire,

écrire, écrire encore,

tout en admirant la vallée

par la fenêtre de sa chambre.

 

 

Qui est cet homme en train d’écrire ?

Quel est le nom de son refuge?

Questions subsidaires:

Qui est cet artiste venu d’ailleurs?

De quelles fleurs feriez-vous donc un bouquet

tout en flanant dans le paysage évoqué?

12 commentaires sur “L’énigme du samedi: l’homme qui arrivait à pied

  1. Un écrivain qui fuit ses créanciers, c’est peut-être Baudelaire. Dans de cas les fleurs seraient « du Mal’, oui mais non, parce que d’artiste du nouveau monde je ne vois point… (je suis beaucoup moins intelligente que je ne le pense)
    Par contre en cherchant « peintre américain » sur gogueule, je viens d’apprendre ‘existence de Sophie Matisse : « une peintre américaine, née en 1965 à Boston. Elle est la fille du sculpteur Paul Matisse, petit-fille du célèbre marchand d’art Pierre Matisse et arrière-petite-fille du peintre français Henri Matisse. Son deuxième grand-père par alliance, est Marcel Duchamp, l’inventeur du ready-made, qui avait épousé sa grand-mère Teeny en seconde noce. » Incroyable !
    Cette journée est décidément pleine de surprises !!!
    (vais-je trouver un trésor pirate sous mes jacinthes ?…quel samedi…)

    J'aime

  2. Bon Chantal, on a essayé des heures, les pistes Jarry, Rousseau, Balzac, Baudelaire, Dostoïevski, Voltaire, Malraux, Ruteboeuf, Léotaud, Lamartine, Hugo, Chateaubriand, Paul Auster, RL Stevenson, et on a pas trouvé de résultat cohérent ! Alors langue au chat ! On peut savoir ?

    PS : Kiki a trouvé un doublon espagnol entre deux crocus…

    J'aime

  3. Cher Motpassant, ce serait peu amène de ma part, de vous laisser ainsi avec un mal de tête alors qu’aux premières heures de la matinée, vous aviez pratiquement trouvé la solution!!!
    Eh oui, il arrivait à Balzac de se réfugier chez des amis à la campagne, particulièrement pendant les journées où l’agitation régnait à Paris ( en 1830, par exemple), ou lorsqu’il fuyait ses créanciers.
    Il rejoignait alors en Touraine; le château de Saché…
    Mais les uns et les autres (Posuto; Nicolas) avez été si sages à attendre la solution que je vais sans attendre vous la livrer.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s