Le mythe de l’écrivain

Ce blog est créé pour permettre l’échange entre les différents ateliers d’écriture que j’ai animés à travers le monde. Mais il est ouvert aussi à tous ceux qui ont envie de partager leur goût pour la créativité littéraire.
De l’Institut français de Vienne (Autriche), en passant par Denezière (petit village de quatre-vingts habitants du Jura français), par la classe unique de l’école de Saint-Maurice, le célèbre café Fiorio de Turin, les cercles d’étudiants de Madagascar ou encore l’Alliance française d’Auckland (la liste n’est pas exhaustive), le désir d’écrire est là. Partout. Présent à tout âge.
Mais comment faire ? Comment passer du désir d’écrire à un véritable projet et du projet à sa réalisation ?
Le mythe de l’écrivain, passeur de mots aux couleurs d’éternité, ne permet guère de s’approcher d’un domaine réservé à une élite savante.
Et pourtant ….

12 commentaires sur “Le mythe de l’écrivain

  1. Eh voilà, c’est super que vous ayez réalisé l’idée du blog! Honnètement, je n’ai aucune experience, alors je suis toute débutante dans le monde des bloggers. Mais je suis sure, que je l’apprendrai – ainsi que j’ai appris autant de choses dans l’atelier de Chantal à Vienne…

    J'aime

  2. Katrin, je sis contente de vous lire. Et je reconnais bien votre courage à ne pas hésiter vous lancer dans l’expérience alors que c’est l’allemand votre langue maternelle.
    Vous allez encourager ltous es autres, j’en suis sure.
    Mais où en est votre questionnement sur les photos datant de la guerre ? Ces photos professionnelles découvertes dans un placard ? Avez-vous refermé le livre en devenir ?
    Pouvons-nous en déposer un extrait que je présenterai sur ce blog ?

    J'aime

  3. Bravo pour l’initiative et le courage pour le lancement du ton blog.
    Je me réjouis à l’avance à l’idée de faire la connaissance de ces divers ateliers d’écriture à travers le monde.
    Mais au fait … le « vernissage », pour le blog, c’est pour quand ?

    J'aime

  4. Le blog, notre cadeau de Noël, Chantal ? c’est un peu comme la papillote, ce petit chocolat que l’on s’offre au moment de Noël –paraît-il que la tradition est de Lyon et sa région, mais ces petits plaisirs n’ont-ils pas eux aussi été mondialisés. Bref. Donc la papillote, se garde, se remue, se tâte, afin d’en deviner le contenu… et puis se déguste ! Quelle excitation avant de cliquer sur le lien à l’idée de ce que l’on va trouver, quelque chose de beau. de bon, de merveilleux…mais quoi ? un sucre, un chocolat, un caramel ou une pâte de fruit….de toute façon le secret sera enroulé dans un conte, un proverbe, ou une histoire humoristique… On s’offrira des mots plutôt que des fleurs et ainsi nous ne ferons pas concurrence à Interflora, qui lui le « dit avec des fleurs ».. Alors notre cadeau à nous, Chantal ce sera les mots qui tapisseront ce boudoir dans lequel nous pourrons venir nous prélasser de temps à autres, sur le moelleux canapé pourpre… A bientôt donc ami des mots, peut être dans un simple café, sans lustre, une autre image de France.

    Chantal P. Vienne/Mödling

    J'aime

  5. C’est toujours un vrai plaisir de te lire. J’espérais pouvoir lire tous les commentaires mais il est un peu trop tard et demain matin nous devons partir ensemble au « café trimestriel » pour souhaiter Noël avec quelques membres de l’Association des français du Piémont et de la Vallée d’Aoste.
    Puisque nous avons la chance de t’avoir à Turin pour quelques temps, nous te ferons nos commentaires de vive voix, plus tard le blog sera un moyen fabuleux pour rester en contact et surtout profiter de toutes ces bonnes choses que tu nous offres. Bravo pour la photo du Florio, tu as l’oeil autant que la plume!
    Brgitte

    J'aime

  6. Je suis assez d’accord avec Brigitte, puisque nous t’avons parmi nous pour quelques temps à Turin, jouissons pleinement de l’instant présent, échangeons de vive-voix et après nous bloguerons à l’unissons.
    Mais tout de même quelques réactions.
    La première : le message de Chantal Pothier m’a plu. En peu de mots de très belles choses sont dites avec pudeur, légèreté et simplicité. Chapeau bas, même si je n’en porte pas quand je pianote sur mon clavier.
    La seconde : cet atelier d’écriture sans prétention est vraiment un moment exquis. Merci Chantal de démystifier l’écriture et nous apprendre quelques « trucs et astuces» pour nous aider à franchir le pas.
    Je ne sais pas ou cela va m’entraîner mais en tout cas mon cerveau est en ébullition. Les mots se bousculent, le plan change mille fois, ratures, retours en arrière, la première idée était la bonne, non, si, quoique, je cherche un synonyme, me perds dans les conjugaisons, mais quelle chouette aventure !

    J'aime

  7. Chantal,
    je crois que je suis une personne très susceptible, mais je sursaute lorsque l’on parle de ma très chère K.Mansfield comme d’une ECRIVAINE et d’une POETESSE; Je trouve que ce sont des mots affreux, qui me couperaient toute envie d’écrire. Je dois être très démodée.
    Bien sûr que tout cela est fort éloigné de nos cafés .Peut-être aurai-je bientôt quelques lignes sur le Café de la Paix (lons le saunier) ou les Bergues à Genêve, mais ce sera pour un autre jour.

    J'aime

  8. Chantal, Je ne suis pas raisonnable, mais il ne m’est pas possible de passer sous silence ce délicieux Café-Bar de Puerto del Carmen (Lanzarote). J’y reviendrai plus tard, lorsque j’aurai accompli tout ce que j’ai encore à faire en cette fin d’année. Ceci n’est qu’un petit pense-bête.

    J'aime

  9. Raison ou pas garder ?
    Sympathique, en tout cas, ce pense-bête qui maintient le suspense…
    Nous saurons attendre.
    Surtout que chacun profite bien des préparatifs divers autour des lumières et bulles de la fin de l’année.
    A bientôt.
    Chantal

    J'aime

  10. Pourquoi si peu de confiance? Rome was not built in a day. Les gens qui se rassemblent redoubleront. Et puis cela se transferera partout dans le monde. Et meme si il n’y a qu’une chandelle qui s’allume au depart, ca suffira.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s