La solution: Erasme et son « Eloge de la folie »

Un voyageur, une satire intemporelle de la folie, qu’elle soit des bleus ou de tous, un pape (Léon X) qui  s’en amuse, une réputation sans frontière… C’est Erasme (1467-1536) et son « Eloge de la folie »(1511).

erasme.1277547284.JPG

Pardon à vous tous, amis de ce blog, qui avez l’indulgence de vous amuser à travers mes références incongrues du samedi. Mais  Erasme, lui, me pardonnera-t-il, d’où il est ou n’est pas, cette évocation pour le moins tirée par les cheveux? Je crois bien qu’il n’en a cure, lui qui rencontra à travers l’Europe, l’intelligence et son contraire, Thomas More et le pouvoir arbitraire, les grands de ce monde aux vices flamboyants, l’église enrichie et intolérante, c’est à dire, enfin, les hommes de son temps qui ressemblent à s’y méprendre à ceux que nous côtoyons ou apercevons de très loin à la une de notre actualité.

Érasme enrichit et termina l’ouvrage qu’il avait rédigé en une semaine en 1509, lors d’un séjour chez Thomas More (l’auteur d’Utopie). « On peut en effet y voir, comme dans la Nef des fous de Sébastien Brant (1494), l’un des détonateurs du mouvement de réforme évangéliste qui ébranle l’Europe chrétienne du xvie siècle. La recherche d’authenticité et d’exactitude philologique, d’abord appliquée par Érasme à l’héritage littéraire de l’antiquité païenne, l’a rapidement entraîné à soumettre les textes bibliques à un pareil examen et à formuler une critique des institutions de l’Église romaine… « 

Extrait de Encyclopedia Universalis

Que ne tient-il aujourd’hui, la chronique de nos moeurs et de celles des princes qui nous gouvernent? Que ne revient-il défendre, contre vents et marées, ceux dont le talent et le métier provoquent les détenteurs du pouvoir? Hier, n’est pas hier. C’est aussi aujourd’hui, où même le fou du roi n’a plus droit de cité.

5 commentaires sur “La solution: Erasme et son « Eloge de la folie »

  1. Dommage, je prend l’épisode en fin de course. Peut-être aurais-je deviné. Erasme est un de mes compagnons de voyage. Cette phrase m’a servi de viatique : « plutôt que te plaindre de l’ombre qu’on te fait crée la lumière ».

    J'aime

Répondre à jeandler Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s