L’énigme du samedi: de la liberté de choisir qui fonde notre identité

Bien loin de l’héritage génétique,

de l’appartenance à un territoire,

te.1260462288.jpg

du legs de biens matériel,

ces mots-là

disent tout

de la liberté de choisir

qui nous fonde,

nous aime

et enracine nos vies

sans recours à l’identité imposée

par la loi.

Quel ouvrage est évoqué dans ces lignes

et qui en est l’auteur?

Carte d’identité de la Tour Effel, empruntée sur son site

11 commentaires sur “L’énigme du samedi: de la liberté de choisir qui fonde notre identité

  1. Je suis partie sur la piste des écrivains nés la même année que la Dame de fer mais le résultat n’est pas très probant : Henri Michaux, Jean Cocteau, Pierre Reverdy ?
    Après, je suis tombée sur les morts en 1889 : Auguste de Villiers ou Barbey d’Aurevilly, mais ça ne colle pas plus.
    Bref, je passe la main à de plus malins…

    J'aime

  2. Ma solution ne colle pas…malgré la patte des « débouleurs », fins dénicheurs, très souvent, de ce que je n’ai pas encore débusqué moi-même… Non mais! Quelquefois, on s’engage sur des chemins par trop proches de l’actualité littéraire pas encore oubliée.
    Réfléchissons. L’identité ( pas celle nationale, débattue dans la honte des protocoles préfectoraux), non, l’identité, celle qui nous structure, homme ou femme, l’identité construite à partir d’un modèle paternel qu’on aurait choisi… Cela ne vous dit rien?

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s