La solution: En ce temps-là, l’Iran s’appelait la Perse…

C’était il y longtemps. La peur régnait sur L’Iran . Et l’Iran, en ce temps-là, s’appelait la Perse .

empire_perse_500.1245402582.jpg

Carte empruntée à ce site

Elle s’appelait Schéhérazade. Fille du grand vizir , elle décide d’épouser le roi, afin d’interrrompre la malédiction qui pèse sur toutes les femmes du pays. En effet, le souverain , furieux d’avoir été trompé par l’une d’elle a décidé de se venger en épousant chaque soir une jeune fille qu’il fait exécuter au matin.  Schéhérazade a du talent et de ce fait des pouvoirs certains. Mais plus que l’envoûtement érotique, c’est bien ‘ensorcellement par les mots qu’exerce la magicienne. Chaque soir, elle endort son époux en lui relatant les aventures des « Mille et une nuits ».

scheherazade_01.1245402120.jpg

Le roi ne peut plus se passer des récits de cette conteuse extraordinaire. Chaque histoire en appelle une autre qui viendra le lendemain. Technique narrative en tiroir dont on est loin de s’être lassé jusqu’à nos jours…

L’origine des Mille et une Nuits reste encore un peu trouble. Selon la version la plus probable, il s’agirait de récits issus d’un livre persan, datant du 8e siècle, intitulé : les Mille contes (Hezar Efsane), qui lui-même serait une adaptation d’histoires indiennes. Les historiens croient toutefois que le recueil original est sans doute le fruit de plusieurs contes oraux, lesquels auraient circulé d’une contrée à une autre du monde antique, avant de se retrouver répertoriés dans un même recueil.

Pour avoir pu ainsi savoir modifier le destin de leurs condisciples, les belles endormeuses d’antan  semblaient détentrices de plus de talent et de pouvoir que celles faisant la une de nos quotidiens. Hélas!

Une conteuse  iranienne des temps modernes: Simin Daneshbar avec « Sutra  » dont je n’ai hélas pu trouver la traduction en français!

sutra.1245401506.jpg

Illustration: « Shéhérazade continua son histoire. »
Illustration par Virginia Frances Sterrett (1928).

Encore une fois, bravo à Pagesapages pour avoir trouvé sans hésiter.

 

8 commentaires sur “La solution: En ce temps-là, l’Iran s’appelait la Perse…

  1. Oh, eh bien, je suis la première surprise d’avoir trouvé !
    Je me souviens avoir lu l’intégrale des Mille et une nuits et d’avoir été assez étonnée (et admirative) des prouesses amoureuses sans cesse renouvelées des protagonistes. (ils n’arrêtaient pas une minute de se « prouver » leur amour. C’était beau un si bel enthousiasme ! Et le tout sans médicaments. Épatant. 🙂 )
    Merci pour cette belle énigme « verte » !

    J'aime

  2. Superbement raconté. L’Iran, héritière de la Perse, a bien besoin qu’on rappelle la finesse de son passé. Car si elle passe pour le Diable, c’est simplement que la dichotomie occidentale éprouve ce besoin d’avoir un Diable à tirer par la queue. Même aujourd’hui, l’Iran reste la Perse.

    J'aime

  3. Bonjour,

    C’est bien de rappeler la taille qu’avait la Perse dans l’antiquité, mais il faut rappeler que cette carte montre la Perse achéménide qui s’est effondrée sous les coups d’Alexandre le Grand, soit mille ans au moins avant les Mille et une nuits.

    Cordialement

    miltiade

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s