Entre béton et bitume, les enfants de Créteil bâtissent des ponts jusqu’au Sahel

J’avais promis de raconter. Je raconte.

Je suis bien allée à la MJC club de Créteil vendredi dernier.

betonbitumemod.1244565314.jpg

C’était la fête de l’eau . Le Conseil Général et la ville de Créteil s’étaient engagés dans la manifestation. Musique. Danse. Poulet Yassa . Il y avait une belle ambiance pour célébrer l’invité d’honneur: Le fleuve Niger.

Les élèves des classes de 5° du Collège Simone de Beauvoir , sous la direction de leur professeur de SVT, Miriam Panigel , avaient eux, mis en scène, ma dixième lettre d’Afrique, intitulée « La-flûte-à-parler « . Le thème de l’eau y est en effet important. L’histoire commence à un feu rouge de Ouagadougou. Juste à côté du Musée de la musique . Il fait très chaud. On attend la pluie qui ne vient pas. Tout est sec. Il faut qu’il pleuve pour le mil à venir. L’attente est insupportable. L’eau. On implore le ciel pour que l’eau inonde les rues…Et voilà qu’un joueur de flûte, invoque la pluie bienfaisante par la grâce de ses notes…Et miracle, il pleut. Et c’est le début de la saison des pluies au Sahel .

Elles s’appellent Juliette et Elise. Elles sont jumelles. Et justement d’origine burkinabé. Avec Alicia, dont la maman et jamaïcaine et le papa antillais, ce sont les conteuses. Elles portent toutes trois  le texte de leurs voix claires. Je n’en reviens pas. Et je retrouve la couturière de la rue, les chaises de la buvette, Réjane, la couturière, et même le feu rouge. C’est Linda qui l’incarne ce feu rouge  où la circulation s’arrête, subjuguée par la musique de la flûte dont joue Ghada ce soir-là, à Créteil.

5656mod.1244564890.jpg

Je suis très émue par l’intelligence, la générosité de cette représentation. Le pont dressé entre Créteil et le carrefour de Ouagadougou se bâtit si simplement sous les yeux du public!

Bravo à toute cette jeune troupe.

Bravo bien sûr à Miriam… que je vous laisse entrevoir… entourée de mères d’élèves.

5678.1244565554.jpg

11 commentaires sur “Entre béton et bitume, les enfants de Créteil bâtissent des ponts jusqu’au Sahel

  1. J’y étais et c’était un joli moment! C’est toujours rassurant de voir des professeurs dynamiques et qui savent impliquer les élèves dans des projets. Je peux également témoigner combien il est émouvant pour un auteur de voir son texte mis en scène…

    J'aime

  2. Merci pour ce billet!

    si les filles le lisent je fais un petit rectificatif : feu rouge c’était Linda, Réjane c’est la couturière modèle. Et puis je félicite Alicia, la troisième conteuse et pas la moindre : la première à savoir son texte par coeur et la championne des quizz.
    Merci Chantal d’être venue: vous avez enchanté notre flûtiste Ghada.

    Mais l’histoire de la Flûte-à-parler n’est pas encore finie : mardi 16 avant première du film « la flûte-à-parler-le film » et après cette projection privée, une grande sortie en salle s’annonce

    J'aime

  3. Merci Miriam de rectifier mes bévues et d’avoir ajouté les prénoms que je n’avais plus en tête. Moi aussi, je félicite Alicia, toute mignonne dans sa robe bleue et Ghada et tout le reste de la troupe.
    J’espère avoir bientôt des nouvelles de la projection…Quelle aventure tout de même!

    J'aime

  4. C’est chouette, le « contage ». Cela fait bien 100 ou 200 ans qu’il n’a plus court dans nos régions, où la tradition et l’évocation orale se diluent dans les journaux et les media.

    J'aime

  5. Argh, j’habite Créteil et j’ai loupé ça !
    N’y a-t-il pas un site recensant les activités de la ville ? Celui de la ville est un peu, hem, léger… Et sans forum ! C’est pourtant bien de communiquer avec ses voisins !

    J'aime

  6. Merci Chantal pour votre commentaire et rapprochement avec le pont de la Porte du Scex. Mais votre pont à vous est bien plus chaleureux, bien plus chargé d’échanges et d’amitié. Ici en Suisse le pragmatisme est roi. Mais cela peut donner parfois de jolis résultats.

    J'aime

  7. Il y a un petit problème technique dans l’affichage des commentaires. Je peux les lire en coulisse, mais les lecteurs ne les voient pas.
    Je pense que ce problème devrait être résolu bientôt par les amis (qu’on ne voit jamais), mais qui gèrent techniquement nos blogs. Pardon à tous ceux qui ont ajouté un mot (et c’est important, merci à eux), pour cette interruption momentanée du dialogue bien indépendante de ma volonté.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s