L’énigme du samedi: qui a déjà écrit « le hold-up du siècle »?

Ce livre narre le montage d’un scandale financier,

Un krach retentissant!

jeudi-noir.1222440330.jpg

Mais, l’eau , comme le temps

peuvent bien faire passer d’une rive à l’autre.

De l’environnement  de l’époque à la nôtre,

rien, apparemment, n’a changé.

Les crises financières sont toujours

des hold-up organisés à grande échelle.

bonnot.1222440562.jpg

D’après les indices,

de quel livre s’agit-il?

Quel est son auteur?

14 commentaires sur “L’énigme du samedi: qui a déjà écrit « le hold-up du siècle »?

  1. J’aurais dû y penser! Vraiment.
    Réponse excellente qui nous incite à lire ou relire la trilogie de Dos Passos sur les années 30.
    Mais malgré les illustrations (faites pour égare)r de ma devinette du jour, je suis sure que la solution, qui n’est pas celle-ci, est déjà en gestation.

    J'aime

  2. J’aurais voté pour La grosse galette de Dos Passos mais puisque ce n’est pas la bonne réponse je parie sur Le Sucre de Georges Conchon ou la Banquière

    (tous les deux adaptés au cinéma le Sucre par Rouffio et la Banquière par Girod)

    J'aime

  3. J’ajoute que l’eau qui coule sous le Pont Mirabeau est le symbole du temps qui passe d’un siècle à l’autre (et d’une crise à l’autre) de la bande à Bonnot à la crise de 1929, au scandale de 1974 (le Sucre) à notre époque 2008…

    J'aime

  4. J’ai bien en tête des romans parlant du monde de la finance, Les raisins de la colère ou Le bûcher des vanités mais il n’est pas question de scandale financier à proprement parler…

    J'aime

  5. Je suis très admirative devant les déductions de Jeandler, reprenant les mots de l’énigme: « Pour passer d’une rive à l’autre, quoi de mieux qu’un canal? » Eh oui, Panama. Cela vous dit quelque chose?
    Et puis encore:
    « En ces temps de pourriture, le choix est difficile où fiction et réalité se mêlent…
    Je suggère de Zola, L’Argent, écrit en 1891. »
    C’est cela. Tout à fait.
    Jeandler a gagné. Pour la troisième fois?
    Merci à Sylvaine, Nathalie, Gaetan. Une mention spéciale à Claudialucia: « J’ajoute que l’eau qui coule sous le Pont Mirabeau est le symbole du temps qui passe d’un siècle à l’autre (et d’une crise à l’autre) »
    Et puis à dominique Hasselmann sortie directement de son excellent « Chasse-clou », à Elisabeth depuis la Nouvelle Zélande.
    Une autre mention à Alain.L dont la proposition était une solution plausible, comme le remarquait Claudialucia.
    Enfin, merci à Olivier « bloguer ou ne pas bloguer » dont l’amitié ne se dément pas au fil du temps qui passe, justement.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s