Marcel Aymé, incorrigible Passe-Murailles…

Eh oui, bravo Hervé , il s’agit bien de Marcel Aymé.

passemuraille.1201370116.JPG

« Orphelin de mère à l’âge de deux ans, ce fils d’un maréchal-ferrant est élevé par ses grands-parents maternels qui exploitent une tuilerie à Villers-Robert, Jura. Le village lui servira de décor pour La Jument verte et de nombreux autres romans tels que La Vouivre, Gustalin ou encore La Table aux crevés (1929). C’est de ce monde-là qu’il s’inspire pour décrire les très vives passions politiques, anticléricales ou religieuses du monde rural. Il expérimente d’ailleurs lui-même ces querelles à l’intérieur de sa propre famille puisqu’il faudra attendre la mort du grand père anticlérical pour le faire baptiser à l’âge de sept ans. En 1910, à la mort de sa grand mère, il est pris en charge par une tante, employée de magasin, qui le place en pension au collège de Dole, mais il retourne passer ses vacances à la campagne où il se fait berger à l’occasion »

dixit Wikipedia qui énonce ici fort bien l’essentiel.

Marcel Aymé ira d’un métier à l’autre et sera bien pendant un moment employé de banque.

De là à percer les murs…comme dans son « Passe-murailles »!

« L’écrivain a été attaqué par tous ceux qui ne supportaient pas que ses romans décrivent assez crûment la France des années quarante et celle de l’épuration, mettant sur le même pied les collaborateurs monstrueux et les revanchards sinistres, décrivant avec une exactitude désinvolte le marché noir, les dénonciations, les règlements de comptes (Uranus, Le Chemin des écoliers). Mais il a surtout soutenu jusqu’au bout Robert Brasillach,  »

jument.1201370331.jpg

2 commentaires sur “Marcel Aymé, incorrigible Passe-Murailles…

  1. Hervé est très fier d’avoir trouvé ! Il clignote comme un sapin de Noël.
    Quant à moi, je crois n’avoir lu que la Vouivre, et il y a bien longtemps. Il faudrait que je m’y replonge un instant, mes souvenirs de cette créature sont bien minces !
    Kiki 🙂

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s