La solution de l’énigme: Relire « Ravage » de Barjavel

Comme l’a parfaitement pressenti Nicolas, les réflexions actuelles sur l’urgente prise en compte des problèmes liés à l’environnement m’ont fait penser à Barjavel (1911-1985) et à son excellent ouvrage, « Ravage « publié en 1943

« Ravage sonne le glas d’une civilisation. Le décor d’abord rutilant sous les feux de la technologie et de la modernité s’écroule peu à peu. L’ambiance sereine et prospère devient incertaine puis morose et finalement désespérée, alors que la situation empire au fil des pages, jusqu’à ce que l’horreur submerge le texte. Cette évolution du roman se retrouve localement dans le texte à plusieurs reprises.

ravage.1193499484.GIF

Tout commence le jour où l’électricité vient à disparaître subitement. Tout est paralysé : les lumières s’éteignent, les voitures s’immobilisent, les pompes qui distribuent l’eau assèchent les robinets, la radio n’informe plus, les secours se déplacent à chevaux mais déjà des meutes de citoyens affamés commencent à attaquer les animaux au couteau. C’est la loi de la jungle qui s’empare de la cité. François Deschamps, jeune étudiant chimiste d’origine familiale agricole, décide de quitter la ville qui sombre dans la violence et le crime…

La science-fiction, genre auquel appartiennent indiscutablement les premiers grands romans de Barjavel qui paraissent pendant l’occupation (Le Voyageur imprudent et Ravage), n’existe alors quasiment pas en France, sinon sous une forme que l’on pourrait qualifier de « bas de gamme ». Tout comme l’on parlait de « roman scientifique » chez Jules Verne, l’on parle de « roman extraordinaire » chez Barjavel, mais pas de science-fiction. Le terme n’est pas encore utilisé. Néanmoins, dans ces deux romans écrits et publiés dans un hexagone alors coupé du monde anglo-saxon, il manque certains thèmes classiques, voire certains poncifs de la science-fiction américaine à venir (Barjavel ignore les extra-terrestres, les robots, les super-héros, les voyages spatiaux en fusée ou les « martiens » répugnants). Poutant il y développe déjà des idées typiques du déferlement des années 1950: fin du monde, voyage dans le temps, retour à la barbarie et autres catastrophes imputables à la technologie envahissante. »

Cela vous dit peut-être quelque chose?

5 commentaires sur “La solution de l’énigme: Relire « Ravage » de Barjavel

  1. je n aurai jamais trouve ,..
    Mais merci en tout cas a tous pour les suggestions de livres .. fort utile pour ma part quand je vais allez fouiner chez les librairies d occase ou neuf

    J'aime

  2. Bouh ! J’espère que ce n’est pas prémonitoire… qu’on ne vienne pas chez moi avec des fourches dévorer mon chien ! (en plus, il faudrait le faire cuire très très longtemps, vraiment une mauvaise idée…)
    Kiki 🙂

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s